Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Bienvenue sur le site de Françoise Buire, iconographe orthodoxe à Vézelay (Atelier à son domicile)

Icônes et leurs commentaires

La Nativité

Inspirée d’une icône gravée sur bois Moyen-Orient, du moins par sa composition toute en hauteur, cette icône représente la naissance du Christ.
Tout y est représenté de manière à souligner qu’il s’agit d’une naissance extraordinaire : le mystère de l’"Incarnation" de Dieu en Jésus.
Joseph, au premier plan, à gauche, est représenté dans l’attitude de la réflexion, du questionnement. Et son questionnement nous interpelle aussi.
A sa droite, le groupe des bergers qui s’émerveillent, tels des enfants, est diamétralement opposé au groupe des rois mages qui cavalcadent dans le lointain.
Les bergers à l’époque de Jésus sont considérés comme des marginaux. Alors que les rois-mages représentent ce qu’il y a de plus élevé dans la société de l’époque : rois et savants (astronomes).
La bonne nouvelle s’adresse donc à tout un chacun, quelle que soit sa place dans la société, quel que soit son savoir. En l’accueillant, en la recevant, on acquiert la connaissance (qui n’est pas le savoir).
Les anges envahissent une grande partie de l’espace, dans une attitude révérencieuse (penchés en avant, les mains recouvertes de linges).
Marie est allongée sur un long coussin rouge-sang, songeuse elle aussi.
Mais c’est au centre de l’icône que se révèle (symboliquement) le mystère :
Jésus n’est pas représenté comme un charmant nouveau-né couché dans la paille de la crèche. Il est posé sur un autel, (préfiguration de son sacrifice), déjà recouvert de bandelettes (préfiguration de sa mort). Ces deux détails supprimant d’emblée toute lecture sentimentale de l’évènement.
Le lien entre la lumière qui l’entoure et les "cieux", passant par l’étoile, incite à méditer sur ce qu’Il a dit de lui-même : "Je suis La Lumière du Monde".
Enfin le règne animal est bien représenté avec la présence du boeuf et de l’âne, tout comme le monde minéral (montagne, roches) et végétal.
Toute la création est concernée par l’Incarnation du Christ, venu pour "sauver le monde" c’est à dire la transfigurer.

Dimensions : 295mm x 575 mm